Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 00:00

 

Une amatrice de mes créations m'a récemment fait découvrir le film d'Agnès Varda, Les Glaneurs et la Glaneuse, réalisé en 2000. Mon  idée de récupérer des objets et de les transformer lui avait fait penser à cette oeuvre de la cinéaste. 

 

J'ai demandé à Vincent Lallier de présenter ce documentaire de la réalisatrice de Les dites cariatides :

 

Les Glaneurs et la Glaneuse nous fait voyager dans un monde qui semble loin du nôtre. Un monde dans lequel on économise, on garde, on ré-utilise, par nécessité, par plaisir ou par militantisme. La réalisatrice, caméra à la main, traque et déniche des personnages hauts en couleurs qui racontent leurs quêtes.

Telle une glaneuse, Varda filme leurs vies, leurs actions, leurs petites joies quand ils dénichent la perle rare : des objets du quotidien, des vieilleries qui trouveront une seconde vie...

Varda est comme une petite fille : elle découvre à travers l'oeil de sa caméra un monde inconnu à nos yeux qu'elle filme sagement, de manière documentée, comme une écolière. Elle n'hésite pas à poser sa caméra pour échanger, dialoguer avec les gens et les comprendre.

A sa façon, elle déniche des personnages intéressants perdus dans une société qui n'est pas la leur.

Ce documentaire est aussi une façon pour la réalisatrice d'expérimenter la caméra vidéo portée à une main qui glâne des images, des moments insaisissables, comme ces camions qu'elle tente "d'attraper" dans sa main sur l'autoroute.

Les Glaneurs et la Glaneuse est avant tout un documentaire très humain qui se suit avec autant de palpitations qu'une aventure, un véritable road-movie riche en découvertes improbables.

 

 http://doctordocumentary.files.wordpress.com/2010/03/les-glaneurs-et-la-glaneuse-espigadores3.jpg




Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Lallier - dans Artiste
commenter cet article

commentaires