Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 22:22

 

    Cet après-midi je glanais de la laisse là où je sais que la moisson est toujours bonne, un sac à la main et les yeux au sol.  J'ai découvert avec amusement que je n'étais pas seul à pratiquer cette cueillette. J'étais peut-être également rassuré de savoir qu'au moins une autre personne partageait cette activité qui, j'en suis certain, en a déjà intrigué plus d'un (les seuls que j'avais jusqu'ici vus penchés vers le sol ramassaient des pissenlits). 


    Il vient donc tous les jours, pour passer le temps que la retraite lui procure. Il m'énumère, tel un inventaire à la Prévert, les pièces marquantes qu'il a dénichées : une cuillère en argent, une pièce de monnaie ancienne, des outils de jardin auxquels il a ajouté un manche...


     Je ne sais pas s'il est écologiste, mais il regrette que le sol soit jonché de piles usagées qui polluent la terre et suggère que les enfants des écoles soient employés à l'occasion à faire oeuvre utile en ramassant ces parasites. 


     Tout en lui donnant raison, nous en venons à nous échanger les bons coins, comme le feraient des amateurs de champignons - il n'est pas d'ailleurs certain que les ramasseurs de champignons fassent partager leurs bons coins, mais nous sommes là entre initiés.

 

      Il est parti sur son vélo comme il était venu, puis est soudain revenu sur ses roues : il venait de  trouver dans l'herbe un bouton plat de couleur jaune qu'il a offert à ma fille, soulignant avec malice que c'était une pièce en or.

 

     La prochaine fois que je viendrai en vélo glaner ici, je fouillerai le sol à la recherche  de cuillères en argent, de pièces d'or et d'outils sans manche cachés au milieu des pissenlits.

 

 

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Lallier
commenter cet article

commentaires