Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 08:48

120 volts

 

Pour réaliser cet objet, je suis parti d'une fiche électrique mâle en bakélite qui de suite m'a fait penser à un visage stylisé.


L'idée m'est alors venue de composer un personnage à partir d'éléments électriques.

 

Une seconde fiche mâle tient lieu de tronc.


Les broches, plantées dans des dominos qui font office de pieds, constituent  les jambes. 


Les bras sont figurés par les broches récupérés sur la fiche servant de tête.


Une olive a été reliée à  un  morceau de fil électrique rigide et fixée à l'extrémité d'une des broches, figurant ainsi un ballon de baudruche . 


L'ensemble a été fixé à un petit bloc de dérivation en porcelaine, lui-même posé sur la coque d'une sonnette électrique, permettant ainsi d'assurer l'assise de l'objet.


Enfin, du fil électrique dénudé tient lieu de cheveux.

Repost 0
Published by Dominique Lallier - dans Artiste
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 10:28
     C'est évidemment en pensant au Catalogue d'objets introuvables de Jacques Carelman, formidable ouvrage plein de drôlerie et de poésie paru en 1969, que j'ai fabriqué cette " fourchette pour manger dans le noir" :


Fourchette pour manger dans le noir

Repost 0
Published by Dominique Lallier - dans Artiste
commenter cet article
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 15:40

Le saut

A l'origine de ce nouvel objet,  une simple patère de porte-manteaux trouvée au milieu de déchets abandonnés.
La forme est intéressante et je vois de suite qu'elle sera utilisable, même si je ne sais pas encore comment. Une fois l'élément nettoyé et considéré dans toutes les positions possibles, l'évidence apparaît : je vois le mouvement d'un cheval en train de sauter un obstacle. La pièce centrale est là. Il reste à "l'habiller" et à la mettre en valeur en conservant l'aspect aérien qu'elle présente.
Je vais utiliser les deux  trous présents sur la patère et à l'origine destinés à recevoir les vis permettant de la fixer sur le support de porte-manteaux ou directement sur un mur.
Je vais y introduire deux clous asez longs et leur pointe va être enfoncée dans une extrémité en bois de tringle à rideaux qui servira de socle. Ainsi la pièce principale reste en suspens et les clous évoquent les barres des chevaux de bois des manèges.
La tête provient d'un Playmobil et identifie de suite l'objet "cheval". Le regard descend ensuite sur la patère et remonte vers la tête, tel le mouvement descendant et ascendant des chevaux de bois du manège.
Repost 0
Published by Dominique Lallier - dans Artiste
commenter cet article
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 21:17
        Il m'arrive parfois de partir d'un élément isolé qui retient mon attention et que je décide d'utiliser pour une création. Il ne reste plus qu'à trouver une idée et à (r)assembler des éléments afin de parvenir à un objet cohérent et parlant.


Ainsi pour celui-ci :





J'avais trouvé ce bandonéon miniature et il me fallait l'insérer dans un environnement qui tout naturellement allait être un personnage. Des ressorts de différentes natures constituent le tronc, les bras et les jambes, tandis que pour la tête et le haut du corps des éléments en plastique ont été utilisés. A ce stade, j'ai vu dans l'ensemble  ainsi obtenu un musicien en position assise. Un bouton creux contenant une pièce de monnaie a été ajouté, pour  situer l'objet dans le contexte de la rue et de la manche.
Repost 0
Published by Dominique Lallier - dans Artiste
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 17:00

J'insère un thème qui n'est pas a priori en rapport direct avec les objets que j'expose sur ce blog.

       Je présente en effet ci-dessous quelques photos que j'ai prises (parmi d'autres) ces vingt dernières années à Paris et dans sa banlieue.  Il s'agit d'inscriptions peintes ou d'affiches (à caractère politique) déposées sur les murs des villes et qui ont résisté au temps (et aux intempéries). Ces témoignages constituent en effet dans leur genre une "laisse de rue". 
    Leur découverte, surtout pour les plus anciennes, constituait à chaque fois un intense moment de surprise et d'émotion. Certaines étaient incroyablement bien conservées  : qualité de la peinture et/ou parti pris de ne pas les effacer ?

LIBEREZ H. MARTIN  Henri Martin, militant du Parti Communiste Français, fut condamné en 1950 à cinq ans de prison pour sabotage dans le contexte de la guerre d'Indochine (Saint Denis, Seine Saint Denis, 1988).

LIBEREZ H. MARTIN Henri Martin, militant du Parti Communiste Français, fut condamné en 1950 à cinq ans de prison pour sabotage dans le contexte de la guerre d'Indochine (Saint Denis, Seine Saint Denis, 1988).

A BAS LES 18 MOIS !  Campagne de l'UJRF (Union de la Jeunesse Républicaine de France) contre la durée du service militaire passée de 12 à 18 mois en 1950 (La Plaine Saint Denis, Seine Saint Denis, 1990)

A BAS LES 18 MOIS ! Campagne de l'UJRF (Union de la Jeunesse Républicaine de France) contre la durée du service militaire passée de 12 à 18 mois en 1950 (La Plaine Saint Denis, Seine Saint Denis, 1990)

Libérez J. Duclos  Inscription à la peinture  dont le texte complet est  : "Libérez Jacques Duclos et A. Still, libérez J. Duclos et tous les patriotes emprisonnés."  Le 28 mai 1952, Jacques Duclos, André Still et plusieurs centaines de militants du Parti Communiste Français sont arrêtés suite à une manifestation violente organisée par le Parti Communiste contre la venue en France du Général américain Ridgway, accusé d'avoir utilisé des armes bactériologiques en Corée (Paris 18°, 1998).

Libérez J. Duclos Inscription à la peinture dont le texte complet est : "Libérez Jacques Duclos et A. Still, libérez J. Duclos et tous les patriotes emprisonnés." Le 28 mai 1952, Jacques Duclos, André Still et plusieurs centaines de militants du Parti Communiste Français sont arrêtés suite à une manifestation violente organisée par le Parti Communiste contre la venue en France du Général américain Ridgway, accusé d'avoir utilisé des armes bactériologiques en Corée (Paris 18°, 1998).

  Cessez le feu en Indochine   Inscription du début des années 1950 (Saint Ouen, Seine Saint Denis, 1990).

Cessez le feu en Indochine Inscription du début des années 1950 (Saint Ouen, Seine Saint Denis, 1990).

PAIX AU VIETNAM  Inscriptions des années 1960-1970 ( Saint Maur des Fossés, 1999 et Champigny sur Marne, 2001, Val de Marne)
PAIX AU VIETNAM  Inscriptions des années 1960-1970 ( Saint Maur des Fossés, 1999 et Champigny sur Marne, 2001, Val de Marne)

PAIX AU VIETNAM Inscriptions des années 1960-1970 ( Saint Maur des Fossés, 1999 et Champigny sur Marne, 2001, Val de Marne)

Inscription peinte vraisemblablement à l'occasion d'une campagne référendaire des années 1960 (Bonneuil sur Marne, Val de Marne, 1999)

Inscription peinte vraisemblablement à l'occasion d'une campagne référendaire des années 1960 (Bonneuil sur Marne, Val de Marne, 1999)

   
 
Maurice Thorez est mort


Affiche appelant aux obsèques de Maurice Thorez, secrétaire général du Parti Communiste Français, décédé en juillet 1964 (Paris 20°, 1992).


 


 
Procès Geismar, procès du peuple

Alain Geismar, dirigeant maoïste de la Gauche Prolétarienne, fut jugé en 1970 pour reconstitution de ligue dissoute (Paris 18°, 1999)





 
Vive la Gauche Prolétarienne
 (Stains, Seine Saint Denis, 1998)
Repost 0
Published by Dominique Lallier
commenter cet article
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 22:32
Dans un précédent article, j'expliquais que certains objets contenaient des éléments aux formes intéressantes. J'ai récemment  démonté un vieil ouvre-boîtes électrique. L'une des pièces présentait la forme très nette d'un visage stylisé. Je l'ai donc réutilisée en ajoutant deux éléments (l'un pour figurer la bouche et l'autre l'oeil) pour réaliser cette composition :



Repost 0
Published by Dominique Lallier - dans Artiste
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 14:35

 



En démontant une vieille serrure,  j'ai découvert des pièces intéressantes, notamment des paillettes dont la forme rappelle un personnage stylisé vu de profil avec une esquisse de bouche. J'ai utilisé ces paillettes pour réaliser plusieurs objets, notamment cette Bataille navale. Pour compléter l'aspect, une perle a été ajoutée en guise d'oeil.



D'autres paillettes qui présentaient des formes d'animaux ont servi à composer Aux champs :








Outre les serrures, d'autres objets domestiques, comme par exemple les pendules ou les boîtiers électriques, laissent apparaitre - une fois "ouverts" - des pièces aux formes intéressantes et réutilisables.
Repost 0
Published by Dominique Lallier - dans Artiste
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 16:56
   J'ai une préférence marquée pour cet objet qui m'a spontanément fait penser, une fois terminé,  à un pivert. La pièce principale est un ancien allume-gaz qui était très rouillé quand je l'ai trouvé et qui était peu "parlant". Une  séance de brosse métallique lui a redonné vie en faisant apparaître ses contours et son relief (d'une façon générale, le nettoyage  des éléments doit être sérieux mais pas trop intensif : ils doivent  en effet conserver un aspect  ancien et patiné afin de donner une "âme" à l'objet final).
 Ce qui allait devenir un bec est alors de suite apparu dans mon esprit. De même la molette correspondait à la tête et le levier servant à provoquer l'étincelle apparaissait comme une sorte d'ergot. Le choix du support intermédiaire s'est porté sur un élément de tournebroche qui présentait un orifice dans lequel la pièce principale pouvait parfaitement entrer et allait être bloquée par la vis déjà présente. Cet élément très fin (il évoque des pattes) vient se piquer sur le support principal en bois dont les échancrures contribuent à la légèreté de l'ensemble. Quelques imperfections présentes sur sa surface ont été masquées par des pointes à tête fantaisie.
Il restait à habiller le volatile : deux perles pour les yeux  (collées); deux pinces à cheveux anciennes qui représentent des ailes (fixées sur la tige située au dos de l'allume-gaz) et une pièce trouvée dans un boîtier électrique fait office de houppe (collée). Enfin, du feuillage artificiel replace l'animal dans son cadre de vie.
Ces éléments n'ont a priori pas grand chose à voir les uns avec les autres et la probabilité de leur réunion était très infime.  Leur rapprochement permet toutefois d'obtenir un objet cette fois "parlant" qui à mes yeux rend très bien cette impression de légèreté et de gracilité propre aux oiseaux.
Il est d'ailleurs amusant et intéressant de constater que les personnes qui le voient pour la première fois n'identifient pas de suite la nature des éléments utilisés, comme si l'ensemble  obtenu par leur réunion revêtait un caractère d'évidence. Signe peut-être de la réussite de l'objet...  
  
Repost 0
Published by Dominique Lallier - dans Artiste
commenter cet article
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 12:28




Depuis fort longtemps j'accumulais un grand nombre d'objets de toutes sortes trouvés essentiellement dans la rue, pour la plupart de petite taille.
Le choix de les conserver se faisait selon leur originalité ou leur éventuelle utilité à des fins domestiques. Récemment, l'idée m'est venue d'en tirer parti afin de créer des objets.
La photo ci-dessus représente le premier objet que j'ai ainsi créé et que j'ai intitulé "Le temps à l'abri du temps". Pour le réaliser j'ai utilisé les pièces suivantes : un socle rond en métal dans lequel j'ai percé deux trous, un cadran de pendulette, une tige utilisée en plomberie, une sorte  de petit abat-jour en cuivre, une fleur artificielle en aluminium, un bouton de serrurerie. Après avoir été nettoyés, tous ces éléments ont été collés ou vissés.

J'ai isolé d'abord les deux éléments principaux - l'abat-jour et la pendulette - parce qu'ils me plaisaient  esthétiquement, et j'ai eu simultanément  l'idée de leur rapprochement. Ensuite, leur mise en valeur et la composition d'un cadre qui fasse sens se sont faites par tâtonnements mais aussi en fonction des  autres éléments à ma disposition. Je n'avais donc pas, a priori, d'image mentale de l'objet réalisé au final. L'objet obtenu et tel qu'ici présenté, s'est révélé parlant et renvoyant à différentes images (lampadaire public, grande horloge de rue, guérite et donc abri).


Repost 0
Published by Dominique Lallier - dans Artiste
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 20:51


 

      Comme la mer dépose sur les plages et les rivages sa laisse, composée de débris naturels (algues, bois mort) mais aussi de différents déchets provenant des navires, la rue charrie de multiples déchets de toute provenance et de toute nature qui ne peuvent échapper à l’œil du piéton.  Parmi ceux-ci, de nombreux objets perdus, abandonnés, ou déposés en vue de leur collecte : objets anciens ou modernes d’origine domestique, industrielle ou artisanale (matériel électrique, pièces de plomberie et de serrurerie, vis, clous, fleurs artificielles, boutons, morceaux de jouets, ressorts, boîtes, quincaillerie, pièces d’horlogerie, ustensiles de cuisine, débris de porcelaine, bimbeloterie...).

 

      Considérés dans leur banalité et leur solitude, ils peuvent à première vue présenter peu d’intérêt, mais leur assemblage et leur mariage permettent de composer d’autres objets en leur donnant un autre sens, une autre vie, une autre destination. Ainsi, à partir d’un thème directeur ou simplement au gré de l’inspiration, ces morceaux épars peuvent donner chair à des compositions décoratives, figuratives ou fantastiques.

Repost 0
Published by Dominique Lallier - dans Artiste
commenter cet article